Testez votre couple : les 15 secrets d’une relation saine

Posted on

test couple sain

Êtes-vous, comme moi, fan de tests en tous genres ?
J’adore les tests, les quiz, les devinettes… alors, un test « couple sain »,  je fonce ! Dès que j’achète un magazine, dès que je tombe sur une page où je peux cliquer sur mes réponses et recevoir mon diagnostic (ou verdict !) en moins deux minutes, je me précipite dessus. Pas vous ? C’est toujours plus facile que de se poser les vraies questions… celles qui vont en profondeur et permettent d’avancer…

Car, quand les résultats sont annoncés, je suis souvent bien moins enthousiaste et parfois, franchement mauvaise joueuse… Si les scores ne me plaisent pas, je me dis que « Ce test, de toute façon, il était mal conçu ». Ou un peu gnangnan, ou pas très sérieux.
Je le reconnais, j’accepte les résultats de test qui confirment ce que je sais déjà, ou ce que je veux croire… Mais vous… vous êtes peut-être plus honnêtes (ou plus courageuses) que moi ?

1. Peut-on définir si son couple est sain en faisant un test ?

Existerait-il des signes universels qui définissent qu’une relation est saine ? Suffirait-il de cocher une case dans un test pour recevoir une preuve irréfutable ?
Interrogés, certains couples disent que leur union marche du tonnerre, parce qu’ils ne se disent pas grand-chose (leur jardin secret est immense !), d’autres répondent que ça marche bien, parce qu’ils se disent tout…
La plupart, cependant, placent le curseur quelque part entre les deux extrêmes.

La diversité des configurations possibles montre que chacun est expert de son propre couple. Tout peut marcher, du moment que les deux parties sont d’accord.

Pourtant, il existe des ingrédients indispensables pour un mix réussi.

 

Les 15 ingrédients « secrets », indispensables à un couple sain

couple sain
De la même manière qu’il est difficile de faire un gâteau si l’on n’a ni farine, ni beurre, ni œuf, ni sucre, il existe des composants que l’on retrouve dans toutes les relations stables et durables.

Les proportions varient d’un couple à l’autre, ce qui permet de développer toutes sortes d’unions saines, mais différentes. Ainsi, en mélangeant en différentes proportions les ingrédients mentionnés précédemment, vous pouvez obtenir un Bavarois, des crêpes, un gâteau mousseline ou un Kouign-amann…

S’il y avait une recette universelle pour réussir sa vie sentimentale, ça se saurait. Au lieu de cela, chacun doit composer le mélange à sa façon, en espérant que le résultat soit satisfaisant, et même, plutôt délicieux.

Quels sont donc ces fameux 15 ingrédients, secrets et indispensables, dont est composée une relation saine et équilibrée ? J’utilise le mot « secret » à dessein, car nous avons tous appris que l’amour est la base du couple et du bonheur. Mais je ne parle ici que des 15 éléments dont on ne parle pas… « Secrets », donc.
Les trouvez-vous dans votre couple ?

Comment faire le test du couple sain ?

Je sens venir une grosse déception… Pas de case à cocher, ni de réponses 1-A, 2-C, 3-B… Ce « Test couple » ne vous donnera pas un diagnostic en noir ou blanc, ni une ou 5 étoiles. Pas de résultat que vous pourriez approuver ou rejeter s’il ne vous plaît pas (… comme je sais si bien le faire…)

Vous êtes une personne adulte et responsable, et tout à fait capable de tirer vos conclusions, pour chacun des 15 « secrets » de la liste. Alors, à vos crayons!

Pour testez votre couple : une feuille, un crayon… et de la réflexion

Je recommande de prendre de quoi noter, et surtout de vous accorder un bon moment de calme (ou plusieurs moments : il vaut mieux faire le test en profondeur qu’en vitesse !)

Écrivez vos réponses pour chaque point. Vous pouvez, si vous en éprouvez le besoin, utiliser des signes « plus » et « moins », ce qui vous donnera un éventail de réponses allant du positif au négatif, par exemple : ++, +, 0, , – –. Ce système est plus visuel que des notes sur 10. (Choisissez toutefois le système le plus parlant pour vous). Et ne vous privez pas de noter les remarques qui vous viennent à l’esprit.
Tout ce qui est noté acquiert son poids dans la réalité.
Et quoi qu’il en soit, prenez votre temps. Si vous réfléchissez sérieusement à l’équilibre, voire au futur, de votre couple, rien ne sert de parcourir les sujets à la va-vite !

Bon travail, bonne introspection. On se retrouve après le 15e point !


Note 1:
Si vous avez votre conjoint sous la main et si ce test l’intéresse, faites-le participer, ensemble ou séparément.
Mais mon petit doigt me dit que si vous lisez mon blog… ce test n’est peut-être pas la priorité de votre conjoint…

Vous pouvez cependant faire une deuxième colonne sur votre feuille, et y noter ce que vous pensez du comportement de votre partenaire pour chaque sujet. Ceci peut vous permettre de mettre le doigt sur des déséquilibres (réels ou perçus, mais si vous les percevez, c’est déjà suffisant pour créer une situation de malaise, voire de grande insatisfaction, donc NOTEZ TOUT).
Note 2:
Le « vous » que j’utilise dans cette liste est un « vous » pluriel, et non un « vous » de politesse.
Les points s’appliquent de manière similaire aux deux personnes de votre couple.

 

2. Les 15 signes que votre couple est sain

 

1. Vous avez un espace privé au sein de la relation.

Être en couple ou en famille ne signifie pas qu’il faille leur consacrer tout son temps ou abandonner sa vie privée.
Continuer à s’investir dans des activités qui nous sont personnelles ou à voir nos propres amis est une manière d’enrichir sa vie, et par conséquent son couple.
C’est aussi l’opportunité de garder une perspective et un réseau extérieurs qui peuvent s’avérer un soutien fabuleux en cas de difficulté.

Avez-vous cet espace privé ? Votre conjoint l’a-t-il ?

 

2. Vous prenez les décisions d’un commun accord.

Non, ce n’est pas vous qui décidez tout. Ni votre conjoint, d’ailleurs.
Les grandes et les petites décisions sont discutées et prises en concertation. D’ailleurs, plus les petites décisions sont partagées, plus il est facile et automatique d’appliquer cette manière de procéder aux sujets les plus importants. Vous voulez bien regarder le foot à la télé, parce qu’il vous masse les pieds quand vous gloussez devant Bridget Jones. Vous décidez ensemble s’il est plus important ou urgent d’acheter une nouvelle voiture ou de refaire la salle de bain.

Qui décide dans votre couple ? Vous ? Votre conjoint ? L’un parfois, l’autre d’autres fois et les deux sur certains points ?

 

communication couple3. Vous dites ce que vous pensez.

Ce qui ne veut pas dire qu’utiliser le langage imagé qui nous passe par la tête par moments d’énervement est une bonne idée !
Témoigner de respect en modérant son vocabulaire ou son ton est une qualité inestimable (… difficile à maîtriser, certes, mais plus on s’entraîne, mieux on y arrive !)
Une relation saine se développe dans la liberté d’expression, l’honnêteté et le respect. Aucun sujet n’y est hors limite et vous vous sentez écoutée et entendue. Une communication profonde et régulière est une ressource vitale pour une union durable.

(Notez bien que l’affirmation est « Vous dites ce que vous pensez » et non pas « Vous pensez que vous pouvez dire ce que vous pensez… »)

Êtes-vous libre de parler de tous les sujets avec votre partenaire, et le faites-vous ? Et votre partenaire s’exprime-t-il aussi ?

 

4. Vous vous querellez.

Les désaccords sont normaux. Une relation sans querelles ou désaccords peut être le signe d’indifférence mutuelle, ou que l’un des deux se retient d’être authentique.
Mais les querelles ne sont ni des foires d’empoigne ni des rings sur lesquels on s’envoie des coups bas : leur objectif est de trouver ensemble des solutions à des divergences d’opinion, de comportement, d’objectif, etc. L’un comme l’autre peut y reconnaître ses torts et présenter ses excuses, sans être pour autant dévalorisé. Ces querelles sont constructives et justes.

Exprimez-vous l’un l’autre vos désaccords et pouvez-vous aboutir à des discussions constructives pour résoudre les conflits ?

 

5. Votre couple et votre domicile sont un port paisible et sûr.

Votre relation est un endroit où vous vous sentez en confiance. Vous n’y éprouvez ni culpabilité, ni infériorité, ni peur. Vous avez plaisir à y retourner après vos pérégrinations dans le vaste monde, pour vous y reposer et vous ressourcer, en toute sécurité.

Pensez-vous à votre couple et à votre domicile avec joie et légèreté ? Ressentez-vous la sécurité pour y être la personne que vous êtes vraiment ?

 

6. Vous vous épanchez avec votre conjoint, pas avec les autres.

Il n’y a pas que les joies que vous partagez. Quand vous rencontrez des difficultés, c’est auprès de votre compagnon que vous recherchez la compréhension et le soutien. Les proches, amis ou famille, peuvent être de bons appuis et offrir une perspective, mais en aucun cas ne vous servent d’échappatoire pour éviter des discussions délicates avec votre conjoint.

Parlez-vous beaucoup de vos problèmes, quand vous en avez, à tout le monde sauf au principal intéressé ? (Ceci inclut les conversations avec les amis, mais aussi les discussions sur les forums et les réseaux sociaux.)

 

joie couple7. La relation vous apporte de la joie.

Il ne s’agit pas d’être hilare du matin au soir, mais de trouver du plaisir et du rire dans les faits et gestes de la vie quotidienne : dénicher l’humour des circonstances banales de la vie, des boîtes d’allumettes qui tombent et se renversent, s’intéresser avec authenticité à ce que son conjoint raconte en fin de journée, rire en jouant aux cartes au lieu de se déprimer en écoutant les informations, etc.

Éprouvez-vous du plaisir dans la compagnie l’un de l’autre ?

 

8. Vous vous appréciez.

Vous aimez partager des activités, vous savez reconnaître les qualités de l’autre et passer au-dessus de ses imperfections (et vous êtes acceptée de la même manière). Vous appréciez la relation que vous avez telle qu’elle est.
Même si vous ne gagnez jamais au loto, même si vous ne déménagez jamais dans un palace, même si vous n’avez jamais de bébé, ni même s’il ne ramasse jamais ses chaussettes…
Votre entente n’est pas basée sur un espoir de changement.

Attendez-vous un changement pour que votre relation devienne — à vos yeux — meilleure ? Ou exige-t-on de vous continuellement des “améliorations”?

 

9. La relation vous apporte l’équilibre.

Toute relation humaine est faite d’échanges : on prend et on donne, et dans votre couple, cet échange est équilibré, dans le temps, dans son intensité, dans ses objectifs.

L’un s’occupe du ménage quand l’autre rend visite à un parent malade, vous faites des heures supplémentaires et il fait dîner les enfants, vous diminuez vos horaires et vos revenus quand il doit s’absenter souvent pour son travail. Il vous semble à tous deux que, sur le long terme, ces échanges sont équilibrés et bénéfiques à votre couple.

Avez-vous le sentiment que vous contribuez tous les deux et également à développer votre relation, ou au contraire, avez-vous l’impression de porter votre couple, seule, et à bout de bras ?

 

10. Vous vous traitez avec gentillesse.

La gentillesse est — à mon avis — l’une des valeurs les moins reconnues de notre millénaire. Elle découle du respect et fait partie intégrante de votre mode de vie. Vous l’appliquez à votre conjoint (et vice-versa) en démontrant dans vos échanges de l’attention, de la bonté, de l’appréciation et de l’empathie.

Pensez-vous régulièrement avec empathie à votre conjoint, et celui-ci sait-il manifester sa gentillesse envers vous ?

 

confiance couple11. Vous avez confiance en l’autre.

Les relations saines sont fondées sur la confiance et le partage authentique. Le manque de confiance est un poison insidieux qui peut transformer les simples remous des malentendus en tsunami. Une communication ouverte (point 3) est le moteur d’une confiance sans cesse renouvelée. Une confiance ébranlée demande un travail actif et mutuel pour être reconstruite.

Faites-vous confiance à votre conjoint ? Et lui ?

 

12. Vous savez laisser tomber et vous pardonnez.

Nous dérapons tous occasionnellement : un mot de trop, une remarque déplacée, un soupçon d’égoïsme. Vous savez reconnaître vos torts et demander pardon en toute simplicité. Vous savez accepter ceci de votre conjoint et ne pas empoisonner votre vie avec des rancœurs aussi inutiles que ravageuses.

L’un comme l’autre, êtes-vous capable de ne pas tenir rigueur pour les erreurs commises (quand les problèmes dont elles sont issues, ou qu’elles ont causés, ont été résolus par la discussion) ?

 

13. Vous êtes intimes.

Une complicité sexuelle est un élément d’une union saine. Les rapports sexuels ne remplacent cependant pas l’intimité qui s’exprime moins en termes de satisfaction physique que de connexion, à travers les liens d’amitiés, de familiarité, de tendresse.
Vous vous sentez unis, — et pas seulement sous la couette.

Vos désirs ainsi que vos limites sont-ils respectés ? Votre complicité et votre tendresse s’expriment-elles — mutuellement — dans les gestes de la vie quotidienne ?

 

14. Vous avez un objectif commun et il est à jour.

Notre vie est une suite de jours, de quotidien qui nous apporte du bonheur et de la joie.
Cependant sans direction ou sans but, même les matelots qui s’entendent bien perdent leur motivation. Les années passent et les challenges varient.

Parler de ses envies, définir et redéfinir les objectifs de son couple permet de fixer un cap commun qui donne de l’enthousiasme et permet de se stimuler les jours de creux. Nous parvenons toujours mieux à nous motiver quand nous savons pourquoi nous agissons et ce que nous voulons atteindre ou construire.

Prenez-vous le temps d’évoquer ensemble votre futur ? Avez-vous des souhaits communs et la capacité de les réviser quand cela est nécessaire ?

 

15. Vous n’avez pas oublié les 4 mots magiques.

« S’il te plaît », « Je t’aime », « Merci » et « Pardon »
Ces petits mots sont des trésors qui adoucissent les gestes de la vie quotidienne, parfois pressée, stressée et brutale. Glissés par-ci et par-là, ils permettent de ne pas buter sur les incidents inévitables de la vie en communauté et témoignent d’un respect envers l’autre sans cesse renouvelé.

Vous prononcez ces mots chaque jour et votre partenaire vous les adresse aussi.

 

complicité couple3.Votre couple est-il sain ?

 

Comme je l’ai dit plus haut, je considère que vous êtes une femme adulte, capable de réfléchir à ces différents points sans qu’une personne extérieure (telle que moi) vienne vous « noter ».
Il est clair que rares sont les couples qui sont capables d’afficher des ++ sur tous les points simultanément. La vie nous tire, d’un côté, de l’autre ; le travail de l’un, celui de l’autre, sa famille, notre famille, nos enfants, nos rêves, nos déceptions… Que ça dérape de temps en temps, quoi de plus normal ?

S’il arrive que l’un ou l’autre des points soit en déséquilibre, le couple sain saura redresser la barre. Si l’un des conjoints ne se trouve pas satisfait, il saura alerter son partenaire et exprimer ses besoins.
Les solutions ne seront pas forcément immédiates, les conversations pas forcément faciles, mais les deux membres d’un couple sain parviennent généralement à corriger les dérives.

Ou éventuellement, à accepter que leurs routes se séparent. Ainsi au départ des enfants, certains couples veulent, savent et peuvent reconstruire un équilibre ensemble, avec un nouveau quotidien, des joies différentes et des objectifs communs. D’autres ne trouvent plus le ressort pour ce changement de cap et choisissent la séparation, sans abus ni violence.

 

En suivant les points de ce test, avez-vous remarqué des déséquilibres, avez-vous été surprises par certaines questions… ou plutôt par vos réponses ?
Quel est votre sentiment principal, à l’issue de la lecture des 15 secrets indispensables à une relation saine ? Avez-vous un futur ? CROYEZ-vous que vous avez un futur ? À quel prix ? Quelle est votre intime conviction ? Il est primordial que vous acceptiez le message de votre intuition .
Si vous “ressentez” quelque chose, c’est forcément un signe, car les émotions sont des signaux d’alertes.

 

Remarque sur la façon de faire ce test et d’évaluer ses réponses

Ce test demande presque une demi-heure à lire à voix haute. Si vous n’avez pas passé ce temps, il se peut que votre situation relationnelle soit si peu nuancée que nous n’ayez pas besoin de test pour savoir de quoi il retourne.

Faire le test correctement peut demander plusieurs heures, si vous prenez le temps de vous interroger réellement sur le fond des sujets. Car il peut vous révéler les limites de votre couple, les points sur lesquels vous pouvez, ou non, travailler, l’un, l’autre ou tous les deux. Ou au contraire, mettre en évidence que tout a été essayé de votre côté et que votre conjoint n’est pas prêt à se remettre en cause.

J’insiste: vous êtes seule experte de votre couple, de vos envies et de votre vie… c’est pourquoi je vous laisse sur cette fin sans fin… Quelques clés pour évaluer chaque point seront publiées dans la deuxième partie de l’article 

Pour votre bien, réfléchissez en premier à VOS conclusions et ne lisez cette deuxième partie
qu’après avoir fait votre bilan. Vous y trouverez quelques pistes supplémentaires de réflexion par rapport à chaque point.

 

À bientôt.

[Je me suis inspirée pour cette liste d’un article en anglais de Devon Corneal].

N’oubliez pas de partager cet article, et de faire des commentaires ci-dessous. Si vous voyez des questions à compléter, n’hésitez pas à m’en faire part. Si vous voulez simplement dire que ce n’est pas juste, que je vous laisse en fin de fin sans fin… Je sais déjà ! Ce n’est pas juste, mais c’est très utile pour vous !

Publié le 3 septembre

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
Virginie Loÿ

Je m’appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d’une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le guide "Comment reprendre le contrôle de sa vie"
x