Stress Post-traumatique de la Rupture Amoureuse | 7 Clés pour Guérir

Posted on

Le Stress Post-Traumatique peut être la conséquence d'une rupture amoureuse, surtout après une relation abusive, voici 7 clés pour le transformer en croissance post-traumatique.Le stress post-traumatique de la rupture amoureuse est un phénomène qu’il n’est pas rare d’observer à la suite d’une relation toxique. Souvent très difficile à gérer, le traumatisme amoureux peut aller jusqu’à la véritable dépression post rupture. Pourtant, on parle bien trop peu de son pendant positif : la croissance post-traumatique. Pourquoi un tel oubli ? Le stress post-traumatique suite à un divorce ou à une séparation douloureuse n’est en réalité d’une étape logique de la reconstruction psychologique. Il est temps de réparer cette négligence !

 

Le stress post-traumatique de la rupture amoureuse : une simple étape

 

Le trouble de stress post-traumatique est un phénomène qui a été identifié il y a de nombreuses années. Il désigne une réaction psychologique à une situation qui a gravement marqué un individu. Le TSPT peut découler d’événements très graves, mais peut également tout à fait survenir à la suite de situations considérées comme moins dramatiques – il existe donc bel et bien un stress post-traumatique de la rupture amoureuse (il est d’ailleurs pleinement reconnu comme tel au Québec).

Très étudié, très médiatisé et largement connu du grand public, on oublie souvent que la science a pourtant montré que le stress post-traumatique n’était dans la plupart des cas qu’une étape vers un état de pleine rémission.

Dans les années 1990, les chercheurs Calhoun et Tedeschi se sont penchés sur les conséquences d’un choc traumatique. Et ils ont pu observer que deux tiers des personnes ayant vécu un état de stress, voire une dépression post-traumatique ont transformé cette difficulté en une phase de « croissance post-traumatique ».

 

Le phénomène de la croissance post-traumatique

 

La croissance post-traumatique désigne l’état de grand épanouissement qui advient chez la majorité des individus ayant subi un stress post-traumatique.

Dans les études de Calhoun et Tedeschi, il a été mis en évidence que les personnes constataient que leur vie après avoir surmonté l’épreuve était meilleure, plus riche de sens et plus satisfaisante. Même ceux qui possédaient déjà une vie heureuse déclarent se sentir plus épanouis après le traumatisme !

Et ce n’est pas tout : Le principal facteur de la croissance post-traumatique est… Que les individus concernés connaissent l’existence de la croissance post-traumatique.

Je trouve personnellement consternant que les médias et de nombreux professionnels s’intéressent si peu à ce phénomène alors que sa connaissance est justement un élément déclencheur de la rémission. Personne n’en parle ! Savoir qu’il y a une lumière au bout du tunnel pourrait pourtant grandement aider les victimes.

Parce qu’il est donc très important de partager cette connaissance, je détaille ici les 7 points mis en évidence par les chercheurs pour favoriser le phénomène naturel de la croissance post-traumatique en l’appliquant au cas d’une rupture difficile.

 

1. Avoir conscience que le stress post-traumatique après un divorce n’est qu’une étape

Premier point, bien entendu, comme nous l’avons vu : Pour surmonter un traumatisme amoureux, il faut avoir conscience que tu sortiras grandie de cette épreuve. Sans minimiser l’extrême difficulté que cela représente, tu dois savoir que le stress post-traumatique de la rupture amoureuse n’est qu’une étape vers une meilleure connaissance et une meilleure acceptation de toi-même. Vers une vie plus épanouie et plus équilibrée.

 

2. Redéfinir son identité pour surmonter la dépression amoureuse

Surmonter le stress post-traumatique d’un divorce ou d’une séparation difficile passera par une redéfinition de ton identité. Tu devras comprendre que cette épreuve, ou celle que représentait la relation toxique, fait partie de ta vie, mais qu’elle ne te définit pas pour autant.

C’est toi qui décide le rôle que tu souhaites donner à cet événement ou à cette période de ta vie. Il faut apprendre à réécrire ton histoire pour que le traumatisme donne du sens à ta vie présente et à venir.

 

3. Recevoir le soutien de personnes qui ont vécu une dépression post rupture

Le soutien de personnes ayant vécu le même type de stress ou de dépression post rupture est une aide extrêmement précieuse pour avancer. Discuter avec d’autres victimes des mêmes souffrances permet de mieux comprendre certains mécanismes  de sa propre expérience tout en recevant le réconfort le mieux adapté.

Internet est un endroit parfait pour approcher ces personnes. Tu y trouveras forcément des communautés de victimes qui cherchent elles aussi aide et compréhension. (Si tu te trouves toi-même en état de stress post-traumatique à la suite d’une rupture amoureuse difficile, je t’invite à rejoindre notre groupe Facebook pour se reconstruire après une relation toxique).

 

4. Apprendre à exprimer un traumatisme amoureux

Il est également excellent d’exprimer ce que l’on a vécu d’une façon détournée. L’expression écrite ou l’expression artistique comme la peinture ou la danse sont de parfaites façons de se réapproprier et de réécrire sa propre histoire. Le traumatisme amoureux est mis en scène sous un angle personnel, qui permet de mieux le comprendre en se reconnectant à ses émotions.

5. Chercher le positif pour éloigner le choc

Pour surmonter le stress post-traumatique lié à une relation amoureuse toxique, il est aussi important d’entraîner son cerveau à rechercher le positif au quotidien. Cela ne signifie pas que la souffrance et le négatif doivent être ignorés, mais il faut toutefois choisir d’aborder les problèmes sous l’angle de leur résolution.

 

6. Pratiquer une activité pour aller de l’avant

Les deux psychologues ont aussi constaté l’importance de pratiquer une activité physique : renouer avec son corps, la nature et les sensations corporelles. Cela donne la possibilité de recréer du lien social avec d’autres personnes.

Faire du sport te permettra d’établir des objectifs neufs et de te plonger dans un univers qui ne tourne pas autour de ton passé et de ce qui t’es arrivé. C’est un effort qui n’est pas centré sur le traumatisme amoureux et permet de trouver de la satisfaction dans les accomplissements.

 

7. Se faire accompagner par quelqu’un qui connaît le phénomène de croissance post-traumatique

Tu l’auras peut-être compris, le stress post-traumatique de la rupture amoureuse n’est pas un ensemble de symptômes qu’il s’agirait véritablement de « guérir ». C’est une étape qui fait pleinement partie du processus de croissance.

Si certaines victimes parviennent à trouver seules les chemins pour avancer, d’autres peuvent avoir besoin d’un accompagnement adapté. Il faut alors choisir quelqu’un qui sait comment fonctionne le stress et la dépression post-traumatique à la suite d’une séparation difficile. Quelqu’un qui traitera bel et bien cet état comme une étape à gérer et à soulager, et non comme une maladie à soigner.

N’hésite pas à prendre contact avec moi si tu veux en savoir plus sur la façon dont je peux accompagner les femmes à la suite d’une relation toxique.

 

La croissance post-traumatique peut-être la conséquence directe d'une rupture amoureuse traumatisante, voici comment.
Cet article t’intéresse? Épingle-le dans Pinterest pour le retrouver facilement !

 

Attribution photo Stanislav Kondratiev (modifiée, merci Unsplash) 

Publié le 3 avril

  •  
    108
    Partages
  • 108

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *