Accueil » Vidéo » Se parler positivement : ça change tout !
Se parler positivement, ça change la vie.

Se parler positivement : ça change tout !

Il y a un peu plus d’un mois, je t’ai proposé un challenge à faire ensemble.
L’objectif : apprendre à se parler positivement.
Je me suis lancée dans ce défi avec sérieux.
Je ne sais pas si tu m’as suivie dans cette expérience,
et si tu as, comme moi, découvert l’intérêt d’utiliser une formulation positive chaque jour, 
dans ta vie.

J’avais observé en pratiquant ma routine matinale d’écriture, que j’étais loin d’une communication positive et motivante. Déception 🙁
Dans mon journal, mes pensées se résumaient souvent à de longues listes de « Je dois… », avec les variations, « Je devrais… », ou même « Il faut… » !

(-> Lis cet article pour voir le lancement du défi et mes observations faites sur les expressions démotivantes que j’ai découvertes.)

I. Pour se parler positivement,
des petits changements suffisent.

Dans l’article où je lance le défi, je propose de remplacer les « Je dois… » par « Je peux… » ou « Je veux… ».

Dans la pratique, ce qui s’est passé:

JE PEUX:
Je n’ai pas réussi à totalement utiliser « Je peux… », ce qui est assez curieux !
En fait, la formulation qui m’est venue plus spontanément est:
Je pourrais…

Et c’est très chouette, car à chaque fois,
ça me donne vraiment l’impression que j’ai le pouvoir de choisir de faire l’action en question, ou pas. 

JE VEUX:
De même, je n’ai pas adopté cette expression,
peut-être qu’elle me donne un sentiment d’enfant gâté, de « passage en force ».
Celle que j’ai utilisée est :
J’ai envie de…

Ainsi, j’ai même réussi à ranger tous les placards de ma cuisine en vidant tout, en nettoyant tout, en jetant tout ce qui était inutile. Un projet que je repoussais depuis très longtemps…

De « Je pourrais le faire ce week-end », je suis passée à « J’ai envie de le faire » : je me suis donné 2 heures (ça a pris plus, mais j’ai fini le tout) et de me dire que j’avais envie de le faire m’a vraiment motivée à passer à l’action.

II. Deuxième découverte : la magie de « … encore… »

J’ai aussi découvert une manière de se parler positivement au négatif !

J’ai testé l’utilisation du mot « encore » pour qualifier les phrases « Je ne peux pas… » ou « Je ne sais pas… ».

Par exemple :
« Je ne peux pas partir en vacances parce que xyz. » devient:
« Je ne peux pas encore partir en vacances… »

Ou

« Je ne sais pas éditer les vidéos » devient:
« Je ne sais pas encore éditer les vidéos. »

C’est fou ce qu’un tout petit mot peut changer !
Il ouvre une fenêtre vers plein de possibilités.

C’est magique !

III. Bilan sur la formulation positive

Je suis plus conquise que jamais.
Nos pensées créent notre réalité.
Nos pensées s’expriment avec des mots.

Faisons donc un peu plus attention aux expressions que nous employons.

Se parler positivement est accessible à toutes.
Un peu d’entraînement et hop ! les effets sont immédiats.

De ton côté, as-tu essayé ?
J’aimerais bien que tu fasses part de tes observations dans les commentaires ci-dessous.
Tu as peut-être débusqué d’autres expressions qui bénéficieraient d’un embellissement 🙂

Et sur la chaîne Youtube!

Publié le 23 mars

  •  
    266
    Shares
  • 266

2 thoughts on “Se parler positivement : ça change tout !”

  1. Bonjour,
    je pratique déjà une forme de positivisme dans mon langage. «Je ne sais pas» devient «je l’ignore», «je n’aime pas» est changé pour «je déteste».
    Pour les auto-insultes, à quoi bon se les infliger? La planète est là pour ça! (si on l’écoute) Je refuse de me dénigrer. Je suis à la recherche de mon vrai moi. Le profond bien caché par des années d’ombre. Il commence à sortir au soleil…

    1. C’est une bonne approche d’observer le langage qu’on utilise.
      Chacun accorde aux mots un poids qui lui est propre, donc si ces changements marchent dans ton cas, tant mieux. Note cependant que parler positivement n’est pas synonyme de ne pas utiliser les négatifs.
      Par exemple, dans les cas où “je ne sais pas” ou “je l’ignore” sont des pensées qui t’empêchent d’avancer et de te lancer dans tes projets, les modifier légèrement “je ne le sais pas ENCORE” ou “je suis en train d’apprendre / de chercher…” ouvre peut-être une porte vers le champ des possibles 🙂

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *