Comment Reprendre Confiance Rapidement? [4/4]

Posted on

Le temps est un facteur à ne pas négliger pour reprendre confiance en soi.Comment refaire confiance rapidement ? Existe-t-il une astuce pour travailler la confiance en soi et en les autres à la vitesse Grand V ? Peut-on retrouver l’assurance et l’insouciance après les trahisons, les relations toxiques et les échecs personnels ? En conclusion de ce dossier en 4 articles sur la confiance en soi, j’aborde la question du temps dans la construction de cette qualité. Quelles sont les activités qui redonnent confiance en soi ? Quand commencer? Quelles discipline ou technique intégrer à sa vie pour reprendre foi en soi et en les autres ? Est-ce même souhaitable de développer la confiance en vitesse accélérée ?

 

La confiance se construit dans le temps

 

Au risque d’être un peu rabat-joie, j’aimerais presque répondre que c’est impossible de reconstruire la confiance en soi rapidement… Et en même temps, ce serait aussi une fausse réponse. Car la confiance en soi n’est pas un bloc de confiance, 100 % acquis, pour toujours. C’est une émotion qui fluctue au gré de nos pensées . Nous pouvons avoir une très grande assurance dans un domaine et être paralysées dans un autre. C’est souvent le cas d’ailleurs. Ou nous pouvons être très à l’aise professionnellement, jusqu’au jour où un nouveau chef nous déstabilise et nous « perdons confiance en nous ». Bien sûr, avec ce que nous avons vu dans les 3 articles précédents de ce dossier, c’est parce que nos pensées vis-à-vis de nous-mêmes changent que nous n’éprouvons plus le même niveau de confiance. Comment procéder pour reprendre confiance rapidement?

Nous pouvons retrouver la confiance avec agilité quand nous avons compris sa nature (c’est une émotion, qui ne dépend que de nous) et que nous nous engageons vis-à-vis de nous-mêmes à la travailler tous les jours, de la même manière qu’on travaille son corps. Nous pouvons manger sainement et marcher tous les jours, cela demande de la discipline et il y aura des jours « sans ». Nous pouvons cependant commencer chaque jour avec une page blanche, sans nous apitoyer ni nous flageller sur les échecs de la veille : ça arrive de ne pas réussir. Nous construisons alors la confiance dont nous avons besoin pour cette journée et nous créons dans notre vie, non seulement des résultats tangibles, mais aussi des automatismes qui nous permettent de continuer. Et par conséquent, toutes les disciplines et les activités de notre vie sont des occasions pour cultiver notre confiance. Partout, nous pouvons trouver une limite à dépasser et un challenge à relever.

 

La confiance en goutte-à-goutte

 

Il y a un âge ou les enfants découvrent la puissance du mensonge et ne se privent pas d’essayer cette nouvelle technique avec leur maman. Voici comment j’avais alors expliqué la confiance aux miens :

“Je te fais confiance, parce que chaque fois que tu me dis et que tu fais quelque chose, je vois que c’est vrai, que tu es capable et que je peux te laisser cette responsabilité. C’est comme si chaque geste remplissait un “verre de confiance”, goutte par goutte. Quand tu mens, c’est comme si tu renversais le verre. Je me mets à douter. Je ne sais plus ce qu’il y avait dedans : des gouttes de vérité, des gouttes de mensonge ? Alors tu dois recommencer à remplir le verre de la confiance.”

Aujourd’hui, je sais que la confiance que j’ai en moi ou dans les autres ne dépend que de mes pensées. En théorie, je peux donc décider de me faire totalement confiance ou de faire totalement confiance à un tiers d’une minute à l’autre. C’est possible, si je crois à ma pensée.
Mais est-ce souhaitable ?

Refaire confiance rapidement

 

Qu’il s’agisse de confiance en soi ou dans les autres, l’accorder de but en blanc est souvent synonyme de risque. Il suffit de regarder les statistiques des jeunes conducteurs qui ont des accidents par excès de confiance en eux. En fait, pour mesurer le degré de confiance qu’on peut avoir, c’est important d’envisager les conséquences possibles « si on se trompait ». Comment les accepterions-nous ? Est-ce que ce serait un échec monumental, est-ce que nous pourrions surmonter la déception ou les conséquences matérielles avec aise ? Quel travail serions-nous prêtes à faire pour surmonter une confiance trahie ou déçue ? Quel travail sommes nous prêtes à faire pour surmonter nos peurs, notamment la peur de l’échec? Cette approche permet de générer des pensées confiantes à la hauteur de ce que nous sommes prêtes à tenter et accepter dans notre vie.

Ainsi, la confiance en soi est à la fois celle de se donner les moyens de tenter ce qu’on veut et celle d’assumer les conséquences, qu’elles soient positives ou négatives.

La conséquence est à la fois celle de croire aux paroles, gestes et bonnes intentions d’un tiers, d’être capable d’assumer les conséquences si on s’est trompée ET de ne pas nous dénigrer pour cette erreur. Si quelqu’un nous ment, ce n’est pas à cause de nous, c’est juste parce que c’est quelqu’un qui ne dit pas la vérité. Cela ne signifie rien sur nous, et surtout pas que nous sommes idiotes. Cela veut juste dire que nous nous sommes trompées. Ce sont deux choses qui ne sont pas liées et que nous devons apprendre à dissocier pour accorder notre confiance. Nous sommes humaines, l’erreur est un des éléments sur le chemin de notre développement personnel.

C’est donc tout à fait possible de développer sa confiance en soi ou en les autres rapidement. Mais à chacune de trouver la juste mesure pour le faire au rythme qui lui convient. Apprendre à se faire confiance, en faisant une chose par jour pour développer ce muscle puissant, est le pilier pour développer une confiance bienveillante dans les autres.

Cet article conclut le dossier en 4 parties pour reprendre confiance en soi après une relation abusive.

Si tu souhaites acquérir des outils et mettre en place des routines pour développer rapidement ta confiance en toi et prendre la responsabilité de créer la vie que tu veux, je t’accompagne volontiers dans cette démarche. N’hésite pas à me contacter ici pour en discuter de vive voix.

 

Attribution photo: Holger Link, merci Unsplash (modifiée)

  •  
  •  
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *