Reprendre Confiance en Soi après une Relation Toxique [1/4]

Posted on

Reprendre confiance en soi après une relation toxique permet de renouer avec la liberté durablementComment reprendre confiance en soi après une relation toxique ? Comment poser des bases saines pour apprendre à se faire confiance et à faire confiance aux autres ? La question est tellement vaste que j’ai décidé de proposer ma vision sous forme de dossier. En effet, le manque de confiance est un problème fréquent pour les personnes que j’accompagne en coaching et les lectrices du blog. Certaines me parlent d’une perte totale de confiance en soi depuis la relation abusive. D’autres constatent qu’elles n’ont jamais eu confiance en elles. Mais quelles sont les vraies causes du manque de confiance en soi ? Concrètement, que faire pour reprendre sa vie en main ? Dans cet article et les 3 suivants, je te propose de découvrir les vrais ingrédients de la confiance en soi, avec des exercices pour t’aider à reconstruire ta confiance durablement.

Comment se manifeste le manque de confiance dans ta vie ?

Comment faire pour mesurer son niveau de confiance en soi ? Y aurait-il un niveau optimal qui permette de bien réussir sa vie ? Est-il même possible de se comparer aux autres ?

Ou bien est-ce qu’il est une question de conviction intime ?
Nous voyons plein d’exemples de gens qui ont « réussi » leur vie par les standards externes : star en tête d’affiche, mannequin top-modèle ou auteure de best-sellers qui confient dans les interviews ne pas avoir confiance en eux.

Le manque de confiance en soi n’est donc pas toujours un obstacle à la « réussite ». Mais il est certainement un obstacle à profiter pleinement de cette réussite et de la vie, tout court.

 

Pour la plupart de nous cependant, le manque de confiance en soi est un poids qui nous empêche d’apprécier ce que nous avons déjà et qui nous retient de créer ce que nous voulons vraiment.

Si nous réussissons à avoir des envies, voir des rêves, ce poids nous empêche d’avancer pour les atteindre :

  • se faire de nouveaux amis ? Impossible, je ne suis pas très intéressante et je n’ose pas aborder des gens nouveaux
  • reprendre le sport ou perdre du poids ? Je suis bien incapable de m’y tenir, je ne l’ai jamais fait
  • m’aimer ? Ah ah, même mes parents ne m’ont pas donné la confiance que j’étais « assez », que j’étais digne d’être aimée, que je valais quelque chose, alors, tu comprends, Virginie…Quand on a en tête de telles pensées, on comprend bien que le manque de confiance en soi est un sentiment. C’est une émotion qui nous fait nous sentir mal et qui nous paralyse. Et que nous sommes juste comme ça. On a confiance en soi. Ou non. On n’a pas le choix.

 

D’où vient la confiance en soi ? Briser le mythe

 

La confiance : On a l’a. Ou on l’a pas.

Nous sommes convaincues (et c’est renforcé par le discours ambiant) que la confiance c’est quelque chose qu’on a ou qu’on n’a pas. C’est une pensée particulièrement nuisible, puisqu’elle nous dépossède de tout espoir d’amélioration. Avec un tel raisonnement, aucun changement possible.

Nous sommes souvent persuadées que le peu de confiance en nous que nous avions a été dérobé dans la relation toxique. Ou bien que nous n’avons jamais eu confiance en nous. Nous avons l’impression que nous ne savons même pas comment on se sent quand on l’a vraiment.

 

On aurait dû nous « donner » confiance 

Il aurait fallu que :

  • Nos parents nous donnent cette confiance :
    en nous aimant inconditionnellement, en nous soutenant dans nos projets, en nous proposant un cadre éducatif à la fois structuré et bienveillant. Ce qui est confirmé par la plupart des études psychologiques…
    Mais bon, le retour dans le passé est impossible. Si on est mal tombée et qu’on n’a pas eu la chance d’avoir ce cadre ou ces modèles pendant notre enfance, est-ce que cela veut dire que nous sommes foutues pour autant ?
  • Nos compagnons nous respectent et nous valorisent :
    Manifestement, ce n’est pas ce qu’ils ont fait. Au contraire. Dénigrements, dévalorisation, doutes, infidélités, tromperies, etc. Rien de tout cela ne booste la confiance en soi, c’est vrai. Mais est-ce que ces comportements n’en disent pas plus long sur celui qui les adopte que sur la personne qui les reçoit ? Quelle vérité choisissons-nous de croire ?

Non. Ce n’est pas le rôle des autres de nous « donner » confiance en nous. Et heureusement ! Parce que si nous continuons de penser qu’il aurait fallu que nos parents soient un peu plus doués en psychologie et nos relations, un peu plus saines, nous n’avons pas de solution. Nous ne pourrons jamais changer notre passé et nous condamnerions à vivre éternellement avec notre manque d’assurance et le peu de foi en nos capacités. Mais cela n’empêche pas de reprendre confiance en soi.

 

Reprendre confiance en soi : c’est possible

 

En fait, peu importe. Que tu n’aies jamais eu confiance en toi ou bien que tu aies totalement perdue celle que tu avais avant la relation, ce n’est pas le passé qui va définir ton avenir. Tu peux commencer dès aujourd’hui à construire une nouvelle identité, celle d’une personne confiante dans la vie et dans ses capacités. C’est possible et c’est à la portée de quiconque s’en donne les moyens.

Croire que c’est possible.

 

La psychologue Carol Dweck a démontré qu’une des clés pour qu’on réussisse à changer, c’est de savoir — et de croire — que c’est possible. Ceux qui ne croient qu’aux qualités (et défauts) innées, ne pourront évidemment jamais évoluer et se condamnent eux-mêmes à la médiocrité. Mais il suffit que quelqu’un nous explique que c’est possible pour ouvrir les portes de notre créativité et de notre… confiance (eh oui !).

 

La confiance est une émotion

Croire en soi n’est pas une propriété magique, mystérieuse à créer. Il ne suffit pas de « réussir » comme on l’a vu au début de cet article, pour devenir confiant. Ce n’est pas une somme d’actions ou de succès qui crée notre confiance. Comme toutes les émotions, la confiance en soi est créée par nos PENSÉES. Quand nous nous appliquons à générer des pensées qui nous inspirent cette émotion, alors nous agissons avec confiance et nous créons ce que nous souhaitons. La confiance précède donc l’action. Et la pensée précède l’émotion. Nos pensées sont à la sources de nos émotions, de nos actions et donc de nos résultats, c’est à dire , de la vie que nous avons aujourd’hui. Et de celle que nous construisons pour demain.

Et la bonne nouvelle, c’est que toutes nos pensées sont optionnelles. À chaque instant de notre vie, nous avons l’option de choisir les pensées qui créent notre assurance, notre estime et notre confiance, au lieu de celles qui nous créent le doute, la méfiance, l’appréhension, la dévalorisation, l’incompétence. Reprendre confiance en soi est donc un travail qui commence par le travail sur nos pensées.

 

La confiance se construit et s’entretient

 

Nous ne pouvons pas nous mettre à croire du jour au lendemain des pensées opposées. C’est (presque toujours) un effort intellectuel trop gigantesque et notre cerveau entre en résistance. Si nous pensons actuellement : « je n’ai jamais eu confiance en moi » ou « je n’ai plus du tout confiance en moi », notre cerveau a pris l’habitude de rechercher les preuves de ce manque. Nous pouvons rarement adopter immédiatement la pensée « je suis une super nana, bien dans sa peau, libre de faire ce qu’elle veut et digne d’être aimée. »

Mais nous pouvons commencer à nous entraîner à croire des pensées qui nous rapprochent de notre objectif, et qui vont, bien sûr, se matérialiser dans notre vie :

  • j’apprends à reprendre confiance en moi
  • je me donne les moyens de retrouver confiance en moi
  • j’ai la volonté de retrouver confiance en moi
  • je suis une personne capable d’apprendre
  • il y a des domaines où j’ai confiance en moi
  • qu’est ce que je ferais dans cette situation si j’avais confiance en moi
  • je remarque que je suis en train de penser que je n’ai pas confiance en moi (= je remarque que c’est une pensée, pas une vérité)

C’est en avançant à petits pas, en évoluant d’une pensée à l’autre, que nous changeons nos croyances et nous changeons notre vie.

Dépasser le manque de confiance en soi

 

C’est une problématique pour nous toutes. Pas uniquement pour certaines. Nous sommes humaines et la confiance- ou son absence- sont des émotions. Des émotions normales, qui font partie de la palette large de toutes les émotions à notre disposition.

Aucune de nous ne naît avec une confiance absolue et infinie. Si nous souhaitons évoluer dans notre vie, nous sommes amenées à élargir le champ de nos connaissances, à entreprendre de nouveaux projets et à rencontrer de nouvelles personnes. Nous devons braver notre peur de l’inconnu et sortir de notre zone de confort. Nous devons aussi accepter que l’échec soit inhérent à toute entreprise… Et qu’il n’a rien à voir avec notre confiance. Puisque ce n’est pas ce qui se passe dans notre vie qui influe sur notre degré de confiance en nous, mais ce que nous pensons de nous et de ce que nous faisons. Il nous arrivent à toutes de trébucher, mais ce n’est pas un problème quand nous avons les outils pour reprendre confiance en soi. Les ressources sont en nous.

 

Dans la 2e partie de cet article, je te proposerai deux exercices pour faire un bilan sur ta confiance en toi. Dans la 3e partie, nous regarderons comment nous servir de ce bilan pour poser les bases du changement que tu veux. Et dans la 4e et dernière partie, nous aborderons le sujet de la confiance en soi dans la durée et d’appliquer ces principes envers les autres.

Est-ce que le manque de confiance est un problème pour toi? Comment se manifeste-t’il dans ta vie et quelles solutions te permettent d’avancer? N’hésite pas à partager en commentaire ce qui fonctionne pour toi!

 

 

Attribution des photos: Yeshi Kangrang chez Unspash, merci (modifiée)

 

  •  
  •  
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *