Quitter l’anonymat pour aider les victimes de violence conjugale

Posted on

Aider les victimes de violences conjugalesWaouw !
Je ne savais pas (tout ce) à quoi je m’engageais en créant ce blog pour aider les victimes de violence conjugale, c’est à dire vous, ou bien ex-vous (et je l’espère jamais future-vous !).
Car j’en suis à commencer la vidéo… Oui… ! Le lien est ci-dessous !
Ceci grâce à la formation que je suis, et sur les conseils de nombreux collègues blogueurs et blogueuses…

Pourquoi ?


Les médias sont de plus en plus développés. D’après « tout le monde », en plus des articles écrits, qui traitent des idées de fond ou bien qui détaillent des conseils pratiques, c’est intéressant d’apporter son contenu par la voie de YouTube.

En effet, ce moyen permet d’offrir un contenu auquel on accède rapidement — et, si vous êtes comme moi, vous savez utiliser la possibilité de regarder en accéléré… * Alors, pourquoi ne pas l’utiliser pour aider les victimes de violence conjugale ?

Mais j’ai aussi trouvé une raison supplémentaire :

 

Je n’ai pas envie d’aider les victimes de violence conjugale dans l’anonymat.

J’ai envie d’inspirer et je vois mal comment le faire sans me montrer. 🙂

C’est aussi simple que cela et c’est pour cela que je vous invite à faire ma connaissance.

 

 

Quand il s’agit d’aider les victimes de violence conjugale, la plupart des sites, des groupes et des blogs sont publiés sous le couvert d’un pseudonyme.
Je comprends tout à fait les raisons pour lesquelles certaines personnes ne peuvent pas ou ne souhaitent pas révéler leur identité.
Ou du moins, pas encore.

Et chaque personne qui souhaite se libérer d’une relation d’abus est libre de trouver de l’aide sous la forme qui lui convient le mieux.
Plus il y a de choix, mieux c’est.

Mais ce n’est pas mon choix, et si vous suivez mon blog,
je veux que vous sachiez que l’on peut regarder la caméra droit dans l’œil et dire :

« C’est moi. »

Même quand on a été victime d’une éducation abusive et d’un mari violent.

Je veux montrer que l’on peut être heureuse
et vivre une vie normale.
Que l’on peut avoir des rêves — et les réaliser-
et ne plus éprouver pour son passé ni haine ni honte.
Que l’on peut être sereine et ne plus lécher ses cicatrices.

 

Que l’on peut tenir bien stable sur ses deux jambes,
sans se laisser emporter par les vents et dire :

« C’est ma vie. »

C’est l’exemple que j’ai envie de montrer.

Un exemple qui, j’espère, saura inspirer certaines d’entre vous.
Un exemple pour que vous puissiez croire
qu’entre vos mains est votre destin.

 

Je me propose de publier des vidéos sur différents thèmes dans le futur… le rythme sera mieux défini quand j’aurai dompté un tant soit peu la technique !

Pour l’instant, j’en suis à me pincer le bras pour vraiment y croire… en ce moment même où je programme la publication de cet article… car publier cette première vidéo a été un véritable défi !

Que dis-je… la tourner était un défi !

Ah, c’était aussi la monter, le défi…

Et puis le petit bout de musique…

Et réussir à créer une chaîne YouTube (et ce n’est même pas sûr que j’ai déjà tout fait comme il faut…)

Et mettre le bouton pour s’abonner… un véritable défi : d’ailleurs, abonnez-vous s’il vous plaît, parce que je me suis vraiment donné du mal !

Et enfin la publier et l’incorporer à cette page…

 

Bref :

La morale de cet article,
c’est que ça vaut le coup de se lancer,
en faisant Une chose par jour…
On finit par y arriver !
Et c’est valable pour TOUT, dans la vie.

 

Bonne chance !

 

Vous pouvez commenter ici aussi, si vous voulez, mais sous ma vidéo, ça me fera rosir de plaisir !
Si vous voulez en savoir plus sur moi, voici un lien vers ma présentation: cliquez ici.

Rejoins-nous vite sur le groupe privé gratuit sur Facebook: “Se reconstruire en toute sérénité”!

 

Publié le 20 décembre

  •  
    4
    Partages
  • 4
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *