Le Modèle de Brooke : un outil pour comprendre ma vie

Posted on

Brooke Castillo est une coach de vie américaine qui m’inspire beaucoup…
Sa manière de transformer les concepts de développement personnel, qui sont parfois très abstraits,
en outils faciles à comprendre et utiliser est formidable !
Brooke a créé une grille de décodage qui nous permet de comprendre de manière très claire le lien entre nos pensées et les résultats que nous obtenons dans notre vie. Elle appelle sa méthode : « The Model », que je traduis ainsi : « Le modèle de Brooke ».

Avec une meilleure compréhension de notre cheminement intérieur,
nous nous donnons la possibilité de modifier nos comportements en douceur
pour atteindre les objectifs et la vie que nous voulons.

J’utilise moi-même le modèle de Brooke Castillo de manière régulière, et j’applique de nombreuses de ses méthodes dans ma vie quotidienne.
J’ai déjà parlé d’elle dans le blog, notamment dans l’article « Changer son passé »
Depuis que j’ai rencontré son podcast, je m’entraîne avec ses méthodes quotidiennement,
et cela révolutionne ma vie… !

 

I. Le modèle de Brooke

 

Il s’agit d’un outil qui nous permet :

  • de comprendre comment nos pensées entraînent (ou ont entraîné) les résultats que nous avons dans notre vie,
  • et comment modifier nos pensées nous aide à faire évoluer dans nos vies vers ce que nous voulons vraiment.

 

La logique du Modèle de Brooke, en 5 étapes, est simple :

C : Les CIRCONSTANCES suscitent nos…

P : PENSÉES, qui génèrent nos…

E : ÉMOTIONS, qui nous propulsent à…

A : l’ACTION, qui déclenche nos…

R : RÉSULTATS.

 

Brooke Castillo précise bien qu’elle n’est pas l’inventrice de ce « processus ».
Ce processus est universel, et s’applique à absolument tout.
Même quand on ne connaît pas cette formule, les choses se passent comme cela,
de la même manière que toutes les pommes tombent vers le sol, et non vers le ciel,
que nous comprenions les lois de la gravité, ou non.
La contribution de Brooke est d’avoir créé le Modèle de Brooke, une grille visuelle, simple à retenir et à utiliser.

 


Exemples d’application :

C : Il pleut
P : Zut, il fait un temps de chien, je ne vais rien pouvoir faire
: Frustrée.
A : Je pense à tout ce que je ne fais pas parce que je ne peux pas sortir, je tourne en rond, je ne commence rien.
R : Je n’ai rien fait de concret. Je me reproche d’avoir gâché ma journée.

 

: Il pleut
: Super, je peux rester chez moi sans complexe et m’occuper d’un tas de trucs en attente
: Énergisée.
: Je m’attelle à la tâche.
: J’accomplis de nombreuses tâches chez moi, je suis fière du résultat.

 

Notez que la ligne R du Résultat confirme notre ligne de Pensée P.

J’ai préparé un pense-bête pour t’aider te rappeler des éléments importants pour chaque ligne du Modèle de Brooke, tu peux le télécharger avec un formulaire à la fin de l’article.

II. Décomposition du modèle de Brooke

 

1- Les 5 étapes

 

C : CIRCONSTANCES

 

Les circonstances sont toujours des événements NEUTRES,
c’est-à-dire qu’absolument tout le monde peut s’entendre sur la même phrase.
Ce sont des faits passés vérifiés, des constats objectifs :

Il pleut.

Martin a dit : « Tais-toi »

P : PENSÉE

 

Une seule phrase de circonstance peut faire naître en nous de nombreuses pensées,
parfois très différente les unes des autres.
Ces pensées ne sont pas des vérités,
ce sont des phrases dans notre tête, à propos des circonstances.
Ce sont des phrases qualitatives, des jugements, des principes.
Pour s’aider à les reconnaître, on peut imaginer de que d’autres personnes pourraient penser.

Par exemple : « Prix d’une maison : 1 million d’euros » est une CIRCONSTANCE (neutre)

Pensées : 

Un milliardaire peut penser : « Ça existe des maisons si peu chères ? »

Je peux penser : « C’est beaucoup d’argent pour une maison »

ou « C’est bien qu’il y ait des gens qui puissent s’offrir des maisons à ce prix »
ou « Il n’y a que les parvenus pour habiter dans de telles maisons »…

L’éventail est large !

 

E: ÉMOTION

 

Les émotions ne sont pas des pensées, mais leur manifestation physique.

Une émotion est vibration dans notre corps.

Si on prend le temps de l’observer, on peut la décrire.
L’inquiétude, par exemple, peut se manifester avec une sensation de compression des poumons,
de poids sur les épaules, de manque d’énergie.

Dans le Modèle de Brooke, nous devons essayer de nous limiter à une, maximum deux émotions,
et d’essayer d’être le plus précises possible.

 

 

A: ACTION

 

Sur cette ligne, on identifie l’action vers laquelle nous pousse cette émotion que nous ressentons.

Cela peut être aussi une inaction.

Par exemple :

Quand j’éprouve le sentiment d’ennui, qu’est-ce que je fais ?
…. je regarde des séries sur Netflix, je vais dans le frigidaire, je surfe sur mon téléphone, je prends mon livre…

Quand j’éprouve de la colère, qu’est-ce que je fais ?
…. je crie sur mon entourage, je m’enferme dans ma chambre, je pars courir…

R: RÉSULTAT

 

L’action que nous prenons crée un résultat.
Ce résultat peut être immédiat ou cumulé,
dans le cas de pensées récurrentes (et souvent inconscientes).

Par exemple, avoir un compte d’épargne rempli ou vide est souvent
le résultat d’actions cumulées, engendrées par une ou des pensées récurrentes.

(Les pensées qui soutiennent notre propre système de croyances)

 

Quand nous décomposons le Modèle de Brooke correctement,
la ligne R du résultat vient toujours confirmer notre ligne de pensée P.

Notre cerveau adore renforcer ce qu’il pense déjà, donc la boucle est bouclée.

 

 

2- À retenir

 

Toutes les situations de notre vie peuvent être décomposées dans un Modèle de Brooke.

Il n’est pas important de remplir le modèle en commençant par la ligne C, Circonstance.
On peut commencer par la ligne qui nous pose problème, et ensuite descendre (ou remonter) dans l’ordre.

 

3- Passer à la pratique

 

Au début, on tâtonne…

Je t’invite à mettre en pratique ce modèle avec des situations concrètes de ta vie dès aujourd’hui.
À faire des essais différents, avec toutes sortes de situations.

Je te recommande de le faire par écrit, et de multiplier les idées et les modèles par rapport au même problème.

C’est un bon exercice pour apprendre à s’en servir et en comprendre la portée.
Tu peux te servir des pensées qui te viennent quand tu écris 5-10 minutes dans ton journal.
Si tu ne connais pas encore cette pratique, je t’invite à lire cet article.


Se contenter de « comprendre » ce modèle intellectuellement ne suffit pas pour progresser…
Devant sa feuille de papier ou son cahier, nous découvrons souvent des modèles qui nous surprennent !

 

Le Modèle de Brooke est le parfait outil de développement personnel pour comprendre sa vie.
Cet article te plaît ? Épingle-le dans Pinterest pour le retrouver facilement !

 

 

III. La suite sur le Modèle de Brooke

 

Dans les articles qui viennent,
je vais passer en revue les spécificités de chaque ligne, avec des exemples concrets.

Je vais aussi expliquer comment on peut utiliser le Modèle de Brooke
de manière intentionnelle pour apporter des changements dans sa vie.

 

Voici le lien pour le podcast de Brooke Castillo (en anglais).
Il est aussi disponible sur iTunes.

 

As-tu des questions par rapport à cet article ? Connais-tu déjà cette méthode ?
N’hésite pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Merci 🙂

Rejoins-nous vite sur le groupe privé gratuit sur Facebook: “Se reconstruire en toute sérénité”!

Et sur la chaîne Youtube!

 

Publié le 7 mars

  •  
    4
    Partages
  • 4
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *