Les bienfaits de la kinésiologie : indications et controverses

Posted on

Bienvenue à nouveau sur le blog ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que tu viens ici, as-tu bien téléchargé ton PLAN en 3 ÉTAPES pour TOUT RECOMMENCER SANS PEUR? C'est le guide parfait pour identifier ses peurs et agir en conséquence 🙂 : clique ici pour le télécharger gratuitement !

Kinésiologie: bienfaits, indications et controverses« Le ventre noué », « une boule dans la gorge », « porter le monde sur ses épaules »… Notre langage nous rappelle continuellement qu’un rapport étroit existe entre nos émotions et notre corps. C’est le domaine dont s’occupe la kinésiologie. Cette pratique psycho-corporelle s’appuie sur un travail sur les muscles et les mouvements du corps pour soulager des souffrances physiques et psychiques. Mais quels peuvent être concrètement les bienfaits de la kinésiologie ? Jusqu’où peut-on faire confiance aux tenants de cette pratique controversée ? Découvrons aujourd’hui cette méthode qui a su aider plusieurs femmes victimes de relations abusives.

Un travail sur le mouvement, les muscles et les points d’acupuncture

La kinésiologie vise à détecter les déséquilibres émotionnels, énergétiques ou physiques chez un sujet, puis à lever les blocages qui sont à l’origine de sa souffrance. Elle repose sur l’existence d’un lien ténu entre le corps et l’esprit, entre nos muscles et nos émotions, et suppose une certaine « mémoire du corps ».

Son fondateur, le chiropracteur américain George Goodheart, observa en 1964 les liaisons entre les muscles et les points d’acupuncture. Il détermina qu’une bonne santé musculaire est le reflet d’une bonne santé globale de l’organisme. Suite à ce constat, il développa au fil des ans une série de techniques visant à corriger les problèmes de tension musculaire et des ligaments pour apporter un bénéfice durable. La kinésiologie propose une approche holistique de la santé : on ne traite pas les symptômes, mais l’on recherche un équilibre global et durable du corps et de l’esprit.

Les bienfaits de la kinésiologie

D’une manière générale, la kinésiologie vise à éveiller et équilibrer le potentiel des sujets qu’elle traite.

Indications de la kinésiologie

La kinésiologue est la plupart du temps consultée pour des problèmes causés par une mauvaise gestion du stress. Elle peut aider à mieux vivre certaines situations problématiques récurrentes et à régler les implications de problèmes relationnels. Une consultation peut s’orienter vers le traitement de maux chroniques :

  • Boulimie
  • Anorexie
  • Insomnies
  • Énurésie
  • Douleurs diverses

Ou bien de souffrances psychologiques :

  • Sentiment de mal-être diffus
  • Manque de confiance en soi
  • Mélancolie
  • Phobies
  • Indécision
  • Irascibilité

Les bienfaits de la kinésiologie s’orientent également vers la facilitation de l’apprentissage, qu’il s’agisse d’acquérir une langue étrangère, de mieux appréhender une nouvelle situation ou de renforcer sa confiance en soi.

La kinesiologie pour traitre les douleurs chroniques physiques et psychologiques
Cet article te plaît ? Épingle-le dans Pinterest pour le retrouver facilement !

 

Déroulement d’une séance avec une kinésiologue

Lors d’une séance de kinésiologie, la praticienne et le sujet définissent ensemble des objectifs positifs portant sur les problèmes à résoudre. Va s’instaurer ensuite un dialogue entre la kinésiologue, le sujet et son corps. Le but est d’interroger la mémoire du corps pour définir des événements refoulés qui affectent encore inconsciemment la personne.

Pour se faire, la praticienne exerce divers tests en posant des questions directement au corps. Par exemple, elle exerce une pression sur un bras tendu du sujet et entame le dialogue. Si à un moment donné le bras ne résiste plus ou résiste mal, c’est que l’on touche à un point à travailler, à un nœud du problème. Il s’agit ensuite d’apporter une correction par la stimulation des zones problématiques, des discussions avec le sujet, et des exercices à pratiquer pour rectifier le problème.

Avertissement contre les dérives sectaires de la pratique

Le Miviludes, organisme gouvernemental chargé d’identifier les risques de dérives sectaires, a émis depuis plusieurs années diverses mises en garde au sujet de la kinésiologie. Sont pointés du doigt les discours prônant une rupture radicale avec des modes de vie présentés comme néfastes. Certains adeptes peuvent se laisser entraîner vers des dérives à caractère sectaire, comme le rejet complet de la médecine conventionnelle.

Il est donc important de rappeler que la kinésiologie ne se substitue pas à la médecine, à des traitements médicamenteux ou à une psychothérapie. Elle intervient comme un soutien, un appui dans la démarche d’une personne pour se soigner. C’est un moyen de soulager des maux chroniques et d’orienter la personne souffrante vers des prises de conscience et des habitudes de vie plus saines.

Les bienfaits de la kinésiologie sont réels chez de nombreuses personnes ayant fait appel à une spécialiste. Cette pratique peut aider à mieux gérer les situations de stress, à progresser dans la lutte contre des problèmes chroniques et à se tenir plus à l’écoute de son corps. Dans le cas de femmes victimes de relations toxiques, la kinésiologie propose un cadre rassurant, une bulle de calme, un espace d’attention et d’écoute. Mais en toutes circonstances, sache faire la part des choses et prends du recul face à des discours trop radicaux !

 

As-tu essayé la kinésiologie? Partage ton expérience avec nous!

 

Rédaction confiée par mes soins à Ninon Guilbot

Attribution des photos : Chris Jarvis, merci Unsplash (modifiée)

Publié le 17 octobre

  •  
    4
    Partages
  • 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *