Je dois, je peux, je veux : tu dis quoi, toi ?

Posted on

Dans ce troisième article sur le thème de notre vocabulaire, j’aborde une question un peu plus large… qui nous touche toutes (du moins, je pense…)
Je dois absolument vous parler de la découverte que j’ai faite.
Non, pas je dois
Ah non, je ne dois rien que je ne veuille…
Je peux, je VEUX partager ma découverte avec vous !
C’est récemment, en relisant les pensées que j’écris chaque jour sur mon carnet que je me suis aperçue que je me servais énormément du verbe « devoir ».
J’ai remarqué que je construisais une phrase sur deux autour de « je dois » ou bien « je devrais »…
(Bon, si on veut regarder le côté positif, je n’écris pas ce que « les autres devraient faire, ou comment ils devraient être »… car dans le domaine des autres, j’ai zéro contrôle… je reste calée sur mes propres obligations, c’est déjà un point de départ « acceptable ».)

 

I. Je dois, je peux, je veux

 

Mais justement, tous ces « je dois » sont-ils réellement des obligations ?
Ou bien une manière automatique, peu réfléchie, de lister ce que je « dois » faire, sans réellement me poser la question sur le fait que j’ai un choix ?
Car au fond, quelles sont mes obligations ?
Nous avons toujours des choix, même quand nous pensons que nous sommes acculées dans un angle.
J’en parle dans cet article sur la visualisation, à lire absolument aussi !

En réalité, je me mets la pression avec des « je dois » à la-veux-tu-en-voilà.
J’ai de vagues objectifs dans la tête et l’impression que je dois faire ce que je dois faire pour me débarrasser d’une ligne dans ma liste de chose à faire.
Pas mal, non ?

 

Alors qu’à bien y regarder, est-ce que je dois publier 2 articles par semaine ? Non. C’est un choix que j’ai fait, parce que je veux créer un fil invisible entre vous et moi, et que je renforce avec chaque article.

 

Est-ce que je dois vous envoyer une lettre par semaine ? Non, je veux partager avec vous les découvertes que je fais, les réponses aux questions qui me sont posées et que je publie sous forme d’article et je veux que vous sachiez que c’est là ! C’est paru !

 

 

II. Défi 30 jours

 

Dans cette vidéo, je me fixe un challenge de 30 jours pour me reprendre à chaque fois que je m’invente des « je dois » ou « je devrais ».

Dans les cas où je trouve que c’est trop difficile de passer du « je dois » au « je veux », je peux utiliser l’étape intermédiaire de « je peux ».

Car ça marche même pour les tâches ingrates : est-ce que je dois faire le ménage ?
Non. Je peux aussi vivre dans la poussière, ça serait une option.
Mais je veux vivre dans un espace propre et bien rangé.
D’ailleurs, je pourrais vivre dans un endroit encore plus propre et encore mieux rangé.
Mais je choisis de ne pas devoir en faire davantage…
C’est donc bien une question de choix 🙂

Dans la vidéo, je prends un exemple avec le dentiste…
(La vie peut se charger de faire évoluer le « je dois » en « je veux » sans que j’aie rien à faire !)

Et toi ? Es-tu plutôt « je dois, je devrais » ou bien « je peux, je veux, j’ai la possibilité de, j’ai la chance de pouvoir, j’ai envie de…. » ?
Le nombre de tournures que l’on peut choisir est infini… si on veut !

 

 

Mets tes commentaires ci-dessous : toutes les astuces qui donnent la pêche et aident à se booster sont les bienvenues !

Rejoins-nous vite sur le groupe privé gratuit sur Facebook: “Se reconstruire en toute sérénité”!

Et sur la chaîne Youtube!

Publié le 11 février

  •  
    10
    Partages
  • 10
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *