Comprendre et Surmonter la Dépression Post PN

Posted on

Dépression post pn: les 2 choses à mettre en oeuvre pour la surmonter`Souffrir d’une dépression post pn est un phénomène fréquent lorsque l’on met fin à une relation toxique. Pas évident de se reconstruire après un pn ! Parfaitement accoutumée au combat et aux tensions, tu peux te sentir aux prises avec un violent stress post-traumatique qui t’empêche de reprendre une vie normale. Aujourd’hui, nous allons voir comment s’est installée la dépression post rupture ainsi que quelques pistes pour parvenir à retrouver sérénité et joie de vivre dans l’après pn.

Qu’est-ce que la dépression post pn ?

Voilà, c’est fait ! Après tant de temps passé à lutter, tu as enfin réussi à le quitter. Mais alors que tu pensais avoir fait le plus difficile, voilà que tu te sens vide, malheureuse et stressée.

Tu espérais qu’en parvenant à rompre tu te sentirais plus forte, plus confiante et plus joyeuse. Que tu saurais avancer avec plus de légèreté et te sortir de toutes les situations. Oui, mais voilà, ton cerveau en a décidé autrement : Tu te sens fermée, repliée sur toi même et prête à te défendre à chaque instant.

La dépression post pn, c’est ça : Ce sentiment de n’aller nulle part, de stagner, de ne jamais profiter de cette nouvelle liberté.

En réalité, cette dépression n’est pas née au moment de la rupture. C’est un système qui s’est mis en place tout au long de la relation et dont tu ressens les effets aujourd’hui. Pour te protéger des agressions permanentes et du stress chronique, tu as érigé des barrières mentales que tu ne parviens plus à abaisser aujourd’hui. Si ces défenses te permettaient alors d’essayer de résoudre les conflits, elles sont aujourd’hui un pesant handicap.

Note bien que la dépression n’est pas seulement une maladie psychiatrique. Elle possède également une réalité très physique, qui affecte le système neurologique, métabolique et immunitaire. Si tu veux en savoir plus sur les traitements, je t’invite à lire cet article.

Comment s’est mis en place ce stress post-traumatique ?

Pour parvenir à surmonter la dépression post pn, il faut d’abord comprendre comment elle s’est installée et comment elle fonctionne. Je vais pour cela utiliser la métaphore d’un petit camp militaire : tes neurones sont des gardes qui ont pour rôle d’assurer ta protection.

Édification des défenses mentales

Chaque attaque engendre la mobilisation de gardes pour essayer de résoudre la situation : Le cerveau envoie une équipe de neurones sur place pour gérer le conflit. Une fois la situation réglée, les gardes rentrent au camp. C’est la façon dont on fonctionne dans une vie normale pour faire face à des petits coups de stress.

Mais dans ton cas, tu as très régulièrement subi des remarques, des gestes violents, des menaces ou des dénigrements. Ces situations conflictuelles sont devenues monnaie courante et tes petits gardes étaient toujours en situation de défense. Comme tu te préparais constamment au pire, ton cerveau a peu à peu mobilisé tous les neurones défenseurs pour lutter contre le stress et ils ont érigé de solides barrières.

Baisse du niveau de sérotonine

Mais avec le temps, toutes ces barrières mentales placées en position défensive ont affecté ton niveau de sérotonine. Parfois appelé « hormone du bonheur », ce neurotransmetteur est en partie responsable du sentiment de bien-être et permet le fonctionnement normal des neurones.

Depuis longtemps bloqués en position de défense et mal alimentés en sérotonine, tes neurones sont en situation de stress chronique.

Blocage après la rupture

Cette situation de blocage perdure très souvent après la rupture avec un manipulateur. Les neurones retranchés derrière leurs barrières ne sont plus capables de voir l’extérieur. Ils s’attendent toujours à une nouvelle attaque et refusent de considérer la nouvelle réalité de sécurité.

Comme il n’a plus assez de sérotonine pour les “délier”, le cerveau continue à fonctionner de la même façon et à répéter ses schémas de protection. Trop peu de neurones sont délégués à la création de nouveaux systèmes qui prendraient en compte la nouvelle situation.

Comment se reconstruire dans l’après pn ?

Il est important de prendre conscience que, si tes neurones sont bloqués en position de défense, tu es dans l’incapacité la plus totale de créer quelque chose de nouveau dans cette période de l’après pn. Tu as alors besoin de 2 leviers, qui agiront sur des tableaux différents et complémentaires.

1. Besoin de sérotonine

Tu dois compenser le manque de sérotonine. C’est purement physique et médical, et c’est le rôle des médicaments prescrits dans le cadre d’une dépression, quelle que soit sa cause. Cela donne le carburant nécessaire aux neurones pour qu’ils se détachent de leur fonction défensive et se remettent à fonctionner normalement. La première chose à faire est donc de se faire traiter !

2. Besoin de nouveaux schémas

Tu dois apprendre à créer de nouveaux liens entre tes neurones : de nouveaux comportements et de nouvelles pensées qui leur permettront de s’adapter aux nouvelles situations. La relation toxique a inscrit en toi certains modes de fonctionnement et tu dois les remplacer pour te reconstruire après un pn. Ce travail peut être effectué avec une psychologue, avec une coach comme moi ou grâce à un travail de développement personnel au jour le jour.

 

Ce n’est qu’en trouvant la solution à ces deux besoins (sérotonine + nouveaux schémas) que tu parviendras à recréer la vie dont tu as envie. Si tu abordes ta dépression post pn sur le seul plan de l’accompagnement psychologique, tu prends le risque d’échouer. L’écoute te fera toujours du bien, mais elle ne sera probablement pas suffisant pour mettre en place des changements durables dans ta vie.

Je te laisse pour aujourd’hui en ajoutant que si la peur est pour toi un facteur de stress, n’hésite pas à télécharger mon Plan en 3 étapes pour tout recommencer sans peur !

Comprendre la dépression après la relation toxique
Cet article t’intéresse? Épingle-le dans Pinterest pour le retrouver facilement !

Attribution des photos : Nicolas Lobos, merci Unsplash

Rédaction confiée par mes soins à Ninon Guilbot

  •  
    18
    Shares
  • 18

4 thoughts on “Comprendre et Surmonter la Dépression Post PN”

  1. Article très clair et concis pour comprendre et accepter ce dont on a besoin après avoir vécu des traumatismes qui nous ont enfermés dans un sentiment d’insecurite Permanent. Le plus difficile dans l’histoire, c’est d’accepter, de comprendre, qu’on a vraiment vécu quelque chose de violent. S’eloigner du déni dans lequel on s’est « réfugié » si longtemps

    1. C’est vrai, c’est un véritable processus de passer de l’étape de victime à celle de la prise de responsabilité de sa vie, mais c’est un pas en avant qui nous permet de réellement faire des changements dans notre vie.
      Merci de ton commentaire, Véronique.

      Rappel : Nous ne sommes responsables que de nos propres actes et choix. La personne qui a infligé des violences, psychologiques, physiques, sexuelles ou autres est la seule qui soit responsable et coupable de ses actes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *