Découvrez ici qui je suis et pourquoi j’ai démarré ce blog

Posted on

victime de violences conjugales

Qui suis-je ?

 

Je m’appelle Virginie Loÿ. Depuis 2013, et à la suite d’une formation, je suis bénévole sur une ligne téléphonique de soutien aux victimes de violences domestiques.

J’ai moi-même vécu pendant presque quinze ans une relation qui, commencée sous le signe de la passion, devint passionnée et intense, puis intense et abusive, pour s’achever en 2003 sous le coup de la violence.

Pendant les dix années suivantes, j’ai fait complètement autre chose : je me suis reconstruite. (Ça a bien marché, vous le découvrirez dans ce blog, et j’espère que ça vous inspirera !)

Simultanément, je me suis lancée dans une profession artistique pour laquelle je n’avais ni formation ni aucune expérience. J’ai appris mon métier, petit à petit, en le faisant. Un pari qui n’a pas été facile tous les jours, mais qui m’a montré qu’en me concentrant sur une chose par jour, n’étant ni plus maline, ni plus bête qu’une autre, je savais finalement très bien me débrouiller !

 

Pourquoi justement ce blog ?

 

Début 2017, j’ai décidé ce créer ce blog, pour pouvoir partager ma vision de la reconstruction et, je l’espère, aider dans mon sillage d’autres femmes qui souffrent de relations abusives.
Ce blog est la concrétisation d’une inspiration, d’une idée fulgurante, survenue en sortant de chez la thérapeute, il y a 15 ans. Un déclic personnel d’une telle magnitude que j’ai immédiatement su qu’un jour il me faudrait partager et aider d’autres. C’est pour cela, qu’une dizaine d’années plus tard j’ai choisi de par m’engager et me former en tant que bénévole et que par ce biais notamment, je continue de parfaire mes connaissances. C’est une contribution gratifiante qui ne cesse de prouver son utilité.

Le soutien téléphonique (ou e-mail, ou chat, etc.) est un service irremplaçable que je ne remets absolument pas en cause : n’hésitez JAMAIS à appeler, que vous soyez en période de crise ou de réflexion. Votre histoire est unique, la phase de vie dans laquelle vous vous trouvez aussi. Les informations regroupées sur sites institutionnels de votre pays sont pertinentes et indispensables.

CEPENDANT, une soirée de bénévolat par mois, c’est bien, mais c’est loin d’être en proportion avec ce « déclic fulgurant ». Quelques personnes écoutées, et tant d’autres qui restent seules avec leurs interrogations…
Il existe bien davantage de ressources sur internet aujourd’hui que dans les années 90. En sus des organismes gouvernementaux ou des associations, certains sites s’intéressent au comportement ou à la pathologie des auteurs de violences, aux témoignages des victimes, au phénomène d’emprise, etc. : tous ont lieu d’exister. Chacune de nous peut y trouver ce qu’elle a besoin de lire ou d’entendre à un moment précis de son parcours et je n’hésiterais pas à partager avec vous les liens que j’estime pertinents.

Mais si je rédige ce blog aujourd’hui, c’est parce que j’en ai vu bien peu qui soient tout à fait engagés dans la démarche qui m’intéresse : celle de la reconstruction.

Celle où l’on recherche systématiquement le petit détail positif dans sa vie actuelle, la pierre stable sur laquelle on va poser son pied pour avancer, que l’on soit victime soi-même ou bien dans son entourage.
Celle de la lumière au bout du tunnel, vers laquelle on s’approche pas à pas.
Celle d’une convalescence et d’un bonheur que l’on bâtit, en faisant UNE chose par jour.

Fais une chose par jour pour construire la vie que tu mérites et être libre d’être toi-même !

With love,
Virginie

PS : Dans mon prochain article, je vous raconterai comment le nom du blog est né, une aventure à part entière !

PS : Si j’ai déjà une bonne connaissance du contenu que je désire partager, je n’ai pas une grande expérience technique du blogging ou de l’utilisation des médias  😉 Cependant, à raison d’Une chose par jour, et avec votre soutien, nous devrions y arriver ! Et je compte vraiment sur votre participation active : commentez, proposez, demandez !

Utilisez le formulaire de contact : faites-moi part des questions qui vous empêchent de dormir la nuit, des sujets que vous souhaitez voir développés.
Inscrivez-vous à la Newsletter pour ne pas manquer un post.

publié le 4 juillet

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
Virginie Loÿ

Je m’appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d’une relation abusive ou violente.

2 thoughts on “Découvrez ici qui je suis et pourquoi j’ai démarré ce blog”

  1. bonjour, j’ai beaucoup de plaisir à me rendre compte qu’enfin on parle des violences faites aux femmes (en majorité) et pas seulement les violences physiques……….je suis moi-même victime depuis de très longues années d’abord d’un père tyrannique, puis d’un mari et maintenant il semblerait que mon fils prend le même chemin ????????? par contre, une chose est sûre………..à chaque fois qu’un “conseil” me conseillait de partir de chez moi, je ne pouvais m’y résoudre et je……………supportais, endurais…………..j’ai 73 ans et je ne veux pas quitter ma maison. Je pense que c’est injuste de demander “aux victimes” de quitter leur maison.

    Voilà, je tenais à vous dire cela…………………

  2. Merci “Vire-Besse” pour votre commentaire.
    Comme vous le mettez en avant, il est malheureusement fréquent que ces schémas passent de génération en génération. Quand on subit la violence psychologique enfant, on ne se construit pas correctement et l’on a le potentiel de devenir le tyran soi-même ou bien une victime potentielle. C’est ce que la thérapeute Anne-Laure Buffet explique dans l’interview (https://une-chose-par-jour.com/entretien-anne-laure-buffet-parlons-victime/)
    Je suis triste pour vous, que vous ayez dû subir ces relations violentes. Votre témoignage ne fait que prouver que l’information est un élément clé pour que les victimes se reconnaissent. Et aussi que les lois doivent changer, pour imposer de maintenir les victimes chez elles, et éloigner les agresseurs. Vous n’avez que trop raison.
    Merci pour votre avis,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le guide "Comment reprendre le contrôle de sa vie"
x