Accueil » Quelques Pistes pour aborder l’Étape de Reconstruction

Quelques Pistes pour aborder l’Étape de Reconstruction

Bienvenue sur le blog, je suis contente de t’accueillir dans notre communauté. Je publie ici des articles pour les femmes qui veulent recréer leur vie après avoir souffert dans une relation abusive.

Si c’est ton cas, tu as peut-être constaté que quitter un conjoint toxique ou même ultra-toxique, du style pervers narcissique, est un véritable parcours du combattant. En voici les 3 phases principales, bien distinctes dans le temps : la prise de conscience, la séparation et la reconstruction.

 

Première phase : la prise de conscience

Elle s’étend du moment où nous commençons à nous poser des questions sur notre situation jusqu’à la séparation. Elle peut durer quelques mois à des années. Elle est caractérisée par l’hésitation, l’incompréhension, le doute. À ce stade, nous avons besoin de beaucoup d’informations. Objectif : parvenir au déclic qui nous fait décider de mettre un terme à la relation. Pour gérer cette phase, je recommande les ressources des thérapeutes Anne-Laure Buffet, Anne Clotilde Ziegler et Christel Petitcollin, ainsi que la chaîne « une psy à la maison ».

 

Deuxième phase : la séparation

C’est la phase active pendant laquelle toutes nos forces sont concentrées sur la gestion des impératifs matériels. Seules, ou bien avec l’aide de proches ou d’une association, c’est le moment où nous dépassons nos peurs pour prendre notre liberté et nous dissocier de notre conjoint toxique. Nous posons nos bases et apprenons à créer de nouvelles routines de vie. Ces premiers pas dans l’autonomie nous apportent un apaisement qui, selon nos circonstances, ira du soulagement à l’euphorie.

On croit souvent alors que la page est tournée et que cet effort énorme suffit pour prendre un nouveau départ. Ce serait omettre la phase suivante dont on parle peu sur internet ou dans les livres et qui, pourtant, est cruciale.

 

Troisième phase : la reconstruction

Après la séparation et la phase d’apaisement survient une problématique imprévue.
La routine s’installe. Les proches, rassurés, sont moins présents. Tout à coup, nous remarquons que nous piétinons et que nous sommes loin d’être aussi heureuses et libres que nous espérions.
Pas de panique, c’est normal et courant. C’est sur cette phase « post séparation » souvent négligée que je concentre la plus grande partie du contenu de mon blog, ainsi que mes accompagnements.

 

Quels en sont les signes ?

  • le retour du doute, de l’angoisse et les ruminations, accompagnés, parfois, de la culpabilité de ne pas aller mieux ou de ne pas avancer,
  • le sentiment de vide ou d’un manque presque « addictif » : ils peuvent faire oublier les pires moments de la vie d’avant, regretter les décisions prises ou bien compenser par des comportements dérivatifs (manger, surtout du sucré, ou Mojito-solo, café+cigarettes, Netflix+Häagen-Dazs, soirées-surfing-FB-Insta, à chacune son style, la liste est infinie)
  • la difficulté à (re) trouver son identité et ses repères et à fixer de nouveaux objectifs personnels, que ce soit commencer une nouvelle activité, rencontrer des gens, demander une promotion au boulot ou lancer sa boîte, reprendre le sport ou tout simplement occuper ses soirées se faire du bien, que ce soit en jouant au Uno avec ses enfants ou en se plongeant dans un exercice de développement personnel avec un masque hydratant vert tilleul.

 

Quels sont les risques de ne pas faire de travail de reconstruction ?

Ne pas prendre le temps de déconstruire les mécanismes installés durant la relation toxique, et qui aujourd’hui nous bloquent, c’est prendre le risque

  • de vouloir retourner avec son ex,
  • de chercher le réconfort dans d’autres bras, pas forcément plus bienveillants
  • de se créer de nouveaux problèmes associés à nos comportements dérivatifs
  • de s’isoler et de perdre confiance
  • de voir cette période s’étirer en longueur, se démotiver et s’étioler.

Quels sont les avantages à prendre le temps de se reconstruire en profondeur ?

Les difficultés que nous surmontons sont source de croissance, et il en va de même pour cette relation toxique dont nous nous sommes libérées. Notre travail de développement personnel nous permet de transcender cette épreuve et de continuer notre vie sur des bases plus solides, avec davantage de confiance et de rayonnement. Grâce à notre investissement personnel, cette expérience devient le tremplin vers une vie plus intense.

Quelle que soit la phase dans laquelle tu te trouves, ne te décourage pas. Nous progressons chacune à notre rythme et nous trouvons au bon moment les ressources que nous sommes capables d’accepter et d’utiliser. La plupart des articles du blog abordent la reconstruction.

J’ai toutefois pris soin d’en publier des informations pour toutes les phases du cheminement, car nous sommes uniques et nous avançons chacune à notre manière : choisis sur le blog ce qui te convient actuellement et laisse ce qui ne l’est pas. Reviens au fil de ton parcours. N’hésite pas à me contacter pour poser tes questions. Et si un jour tu as l’impression de stagner, rappelle-toi que le blog et moi serons toujours là, pour te soutenir dans la phase spécifique de ta reconstruction.

-> Tu ne connais pas mon parcours personnel ? Je t’invite à le découvrir ici.

Voici quelques pistes pour explorer les articles de mon blog :

  • l’article « se reconstruire après une relation toxique » reprend les principaux problèmes à affronter lors de sa reconstruction, et t’aidera à comprendre que se sentir bloquée, à ce stade, est plus souvent la règle que l’exception.
  • pour t’aider à voir la lumière au bout du tunnel, j’ai écrit un article sur le phénomène de croissance post-traumatique qui nous permet de transcender notre expérience involontaire et en dégager le sens dans notre vie
  • je partage dans cet article les principaux outils de développement personnel que j’utilise pour me coacher moi-même ainsi que dans mes accompagnements: le Modèle de Brooke. N’hésite pas à suivre les liens dans l’article pour approfondir le sujet.
  • Enfin, en dernière piste ici, je te propose de lire un article qui explique « comment poser des limites » : c’est utile dans de multiples situations !

 

Pense à télécharger ton plan pour tout recommencer sans peur, un exercice qui te permettra de jeter un coup d’œil à celles qui peut-être te bloquent inutilement.

Voici le lien pour rejoindre notre communauté privée sur Facebook.

N’oublie pas que tu es unique.
Ton parcours et les situations auxquelles tu dois faire face chaque jour le sont aussi. C’est pour cela que je propose aussi des formules d’accompagnement individuel. Voici où demander un rendez-vous gratuit si tu souhaites en savoir davantage ce que le coaching avec moi peut t’apporter.

  •  
    14
    Shares
  • 14