Profils

Les profils impliqués dans une relation toxique

 

Le Pervers narcissique
Le Misogyne
3 profils de victimes

    Le vrai visage du pervers narcissique enfin révélé

    Pervers Narcissique : Son vrai visage enfin Révélé !

    Que n’a-t-on pas raconté au sujet du pervers narcissique ! Ces dernières années, il est devenu une figure incontournable dans le discours médiatique de la psychologie. Le PN y est sans cesse décrit comme un manipulateur cruel, machiavélique, calculateur et profondément malveillant. Un être obscur et intraitable. Une sorte de « dieu mauvais », digne de la mythologie …

    Pervers Narcissique : Son vrai visage enfin Révélé ! Lire la suite »

    victimes-de-violences-conjugales

    Victimes de violence conjugale : les 3 profils

    Y a-t-il des facteurs qui rendent certaines femmes plus vulnérables que d’autres aux relations toxiques ? Peut-on identifier des traits communs entre les victimes de violence conjugale ou de violence psychologique ? Les études qui dressent le profil des « femmes battues » nous donnent des données démographiques et socio-économiques, qui mettent surtout en évidence le fait que la violence peut …

    Victimes de violence conjugale : les 3 profils Lire la suite »

    Quels sont les profils des personnes dans une relation toxique ?

    Nommer ce qui l’entoure et ce qu’elle vit permet à la victime d’une relation abusive de rationaliser ce qui lui arrive. Cela lui permet de comprendre qu’elle n’est pas folle, que les personnes toxiques existent et que d’autres en ont été et en sont toujours victimes. Il existe des profils psychologiques classiques
    dans les relations toxiques, et mettre le doigt sur ce que l’on ne parvenait pas à comprendre jusqu’ici nous permet de commencer à reprendre le contrôle de notre vie.

    L’homme toxique le plus sujet à débat : le pervers narcissique

    Dans cette catégorie, nous abordons le cas ô combien souvent analysé du pervers narcissique.

    Ces dernières années, le PN est devenu un thème récurrent et
    parfaitement incontournable quand on traite de relations toxiques. Et j’aurais tendance à dire que cet emballement n’est pas forcément bénéfique aux victimes !

    On décrit souvent le pervers narcissique comme un
    manipulateur machiavélique, cruel et hautement calculateur. En somme, un être quasiment mythologique ! Mais mérite-t-il vraiment d’être mis sur pareil piédestal ?

    Je n’en suis pas si sûre, et de nombreux psychologues non
    plus.

    Un profil masculin méconnu dans les relations toxiques : le misogyne

    À l’inverse du pervers narcissique, le misogyne est bien plus absent des discours classiques sur les relations d’emprise. On fait beaucoup l’amalgame entre ces deux profils, mais seul le premier relève d’une rare pathologie.

    Immatures, manipulateurs, incapables de gérer leurs
    émotions… Les souffrances infligées par les hommes toxiques sont multiples et elles ne sont pas toutes à relier au PN.

    Car là où le pervers narcissique démontre un fort besoin
    d’être admiré, le misogyne a lui beaucoup plus besoin de contrôler la femme.

    Les profils de victimes de relations abusives les plus courants

    La sociologie s’est parfois penchée sur les traits communs
    des femmes qui se retrouvent piégées dans une relation abusive. Existerait-il un profil type de victime de relation toxique ?

    Force est pourtant de constater que les femmes battues ou
    sous emprise se retrouvent dans toutes les classes sociales, dans toutes les tranches d’âges et dans toutes les catégories socioprofessionnelles.

    En revanche, les thérapeutes ont pu identifier 3 grands groupes dans lesquels les victimes de violence ou d’abus se reconnaissent souvent : celles qui ont connu une mauvaise construction pendant l’enfance, celles qui démontre une hypersensibilité ou celles qui se trouvent en état de vulnérabilité passagère.

    Elles peuvent même faire partie de deux de ces groupes, et
    parfois même des trois.

    Se reconnaître dans un profil de victime ou identifier un manipulateur permet de comprendre et de nommer ce qui nous arrive et de se préparer à s’en prémunir. C’est un pas décisif pour reprendre le contrôle de son avenir.