Faut-il Accepter l’Injustice?

Posted on

« Alors, faut-il accepter l’injustice ? » C’est un des reproches qui m’est fait quand je propose d’accepter la réalité. Ma réponse ? Le monde n’est pas juste. Les inégalités existent. Ce constat est le préalable à tout changement constructif. Ce n’est pas en luttant contre la réalité que nous pouvons avancer. Pour dépasser l’injustice, nous devons prendre des actions qui créent un monde plus juste et plus bienveillant pour nous, dans notre vie, à partir de maintenant. Un tel monde ne peut se développer que sur des émotions positives, créatives et constructives.

Faut-il accepter l’injustice? 

Byron Katie nous explique que lutter contre la réalité, c’est toujours être perdant (100 % du temps, dit-elle). Selon elle, accepter la réalité, avec ses injustices inhérentes, c’est le premier pas pour arrêter de souffrir. Accepter l’injustice, c’est accepter que l’injustice est. Ce n’est pas synonyme de l’approuver (et encore moins, de la souhaiter!) Pour avancer, nous devons poser les faits. Uniquement ce qui est vérifiable. Juste ou injuste. Nous avons alors le choix :

Regarder vers le passé et nous dire que les choses auraient dû être (ou devraient être) autrement, auquel cas nous sommes toujours perdantes, car la réalité est ce qu’elle est ;

Ou bien, tourner notre regard vers le futur en acceptant que le passé, la relation, le job, la météo, notre patron (etc.) sont ce qu’ils sont… et nous poser la question de ce que nous voulons faire pour créer un monde différent.
C’est cette approche que je propose dans mon article précédent : 5 clés pour supporter l’injustice.

Construire un monde juste, à ton échelle

Et ce monde différent, il commence à l’échelle de notre vie. C’est en commençant à accepter l’injustice telle qu’elle est, nous prenons le premier pas vers le changement, et paradoxalement, vers une vie plus juste pour nous.
Commençons pas nous sentir bien, nos, dans notre vie. Commençons par nous remettre sur pied, devenir un modèle de résilience, d’équilibre et de joie et rayonnons autour de nous.

Inspirons-nous, au besoin, de Martin Luther King (Mandela, Gandhi…). Ayant constaté que le monde n’était pas juste, ce n’est pas sur une émotion négative contre l’injustice (résistance, peur, révolte…), mais sur des émotions constructives qu’il a construit le changement : désir d’équité, paix, unité, amour.

C’est avec des émotions positives que nous construisons un futur serein.

(Si tu as des difficultés à tourner la page et à dépasser les injustices d’une situation, c’est le cœur de mon métier. N’hésite pas à me contacter ici)

 

 

  •  
  •  
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

One thought on “Faut-il Accepter l’Injustice?”

  1. Bonjour Virginie,

    Merci d’avoir fait une vidéo résumant l’article.

    Je suis d’accord avec vous. Des inégalités on peut en trouver plein et pour certaines, on ne peut pas agir beaucoup mais on peut agir à notre échelle.

    Si on trouve quelque chose injuste, reconnaître l’existence c’est une bonne chose et si on a vraiment envie d’agir, on peut le faire.
    Même si l’injustice reste, on aura fait notre maximum.

    Se dire ” ça aurait dû être autrement” pour n’importe quelle situation, ce n’est pas bon selon moi.
    La solution selon moi est d’être dans la gratitude.
    Exemple : ok j’ai connu une relation toxique mais j’ai réussi à l’arrêter ( alors que ça aurait pu durer 10 ans de plus) et cela m’a appris des choses.

    Donc au lieu de se dire “ça aurait dû être autrement”, il est important, selon moi, de chercher des points positifs.

    De toute façon personne ne peut changer le passé.

    Nous pouvons juste changer l’histoire qu’on se raconte par rapport à cette situation passée.

    A bientôt
    Julien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *