5 thérapies pour traiter le Stress Post Traumatique : conseils d’un spécialiste

Posted on

herapie stress post trauamtiqueLa violence conjugale, qu’elle soit psychologique, physique et sexuelle peut-être une cause de Stress Post Traumatique.
Ce dysfonctionnement est souvent associé à des événements soudains, tels que des accidents, des attentats ou des catastrophes naturelles.
Cependant, comme le souligne le psychiatre Gérard Lopez dans sa présentation au Mooc contre les violences faites aux femmes (2017), la répétition d’événements traumatisants peut aussi engendrer ce problème. Il est donc assez fréquent d’observer des symptômes de Stress Post Traumatique chez les victimes de relation abusive ou de violence conjugale.

 

Alors, comment reconnaître le Stress Post Traumatique ? Comment traiter le Stress Post Traumatique?

Pour la rédaction de cet article, je reprends les propos du Dr Gérard Lopez, Vice président du conseil national de Médecine Légale, Président fondateur de l’Institut de Victimologie, Expert auprès des tribunaux.

 

I. Le Stress Post Traumatique :
Qu’est-ce que c’est et comment le reconnaître ?

 

Le Dr Gérard Lopez explique que lorsqu’une personne subit des agressions répétées et insupportables (traumatisme de type 2), son cerveau peut enclencher un système de défense qui s’appelle la dissociation.
Cette dissociation peut aussi survenir dans le cas d’un événement unique, tel qu’un viol par exemple (traumatisme de type 2).

Lorsqu’il y a dissociation, tout ce que la personne vit reste bloqué dans le cerveau émotionnel, au lieu d’être transféré dans le cortex, ce qui entraîne deux types de manifestations chez la victime : les évitements et les intrusions. Ce sont les symptômes du Stress Post Traumatique.

 

1- Les évitements 

 

Ce sont des stratégies que nous mettons inconsciemment en place pour éviter ce qui nous rappelle la situation traumatique.
On peut chercher à éviter certains lieux, certaines personnes, certains sujets de conversation…

Questions à se poser :

Est-ce qu’il y a des faits dont j’évite de parler ?

Est-ce que je reste à l’écart de ce qui me rappelle les faits ?

Est-ce que je me rends compte que quelque chose me gêne encore, mais je ne sais pas y faire face ?

Est-ce que j’essaie de m’empêcher d’être en colère quand quelque chose ou quelqu’un me le rappelle ?

 

2- Les intrusions

 

Ce sont des flashbacks involontaires qui nous font revivre les événements en pensée, en images, en sensations, en cauchemar.
Comme si un magnétoscope nous repassait le film, on revit les choses comme si elles étaient actuelles, alors qu’on sait bien que ce sont de vieilles images.

Questions à se poser :

Est-ce que des images ou des pensées me réveillent ou m’empêchent de dormir ?

Est-ce que je fais des rêves (ou cauchemars) à ce sujet ?

Est-ce que j’y pense même quand je n’en ai pas l’intention ?

 

3- Les conséquences

 

Ces troubles peuvent entraîner des angoisses, un mauvais sommeil, une colère retournée contre soi qui se manifeste par d’autres troubles : troubles anxieux, troubles addictifs (recours à l’alcool, aux drogues) ou des troubles somatiques.

La victime de Stress Post Traumatique se culpabilise : elle se sent faible et vulnérable.

Elle voit des agresseurs partout, mais le monde n’a pas changé, c’est sa perception du monde qui a changé.
Et surtout, elle est engluée dans le présent.

 

 

II. Comment traiter le Stress Post Traumatique ?

 

Le Dr Gérard Lopez recommande pour traiter le psychotraumatisme d’utiliser uniquement des traitements

  • soit qui ont prouvé leur efficacité du point de vue de la recherche,
  • soit qui sont consensuellement admis par la profession.

Il explique qu’une partie des victimes guérit spontanément, ce qui est davantage le cas dans les situations de trauma unique (accident, catastrophe naturelle…). Dans le cas de violences répétées (ce qui est souvent ce qui se passe pour les victimes de violences au sein du couple), le phénomène d de répétition peut créer des symptômes qu’il faut soigner avec les thérapies reconnues.

 

1- Les traitements reconnus utiles 

 

  1. les antidépresseurs, parce que souvent les victimes sont déprimées [mais, précise-t-il, tous les tranquillisants sont très mauvais],
  2. les thérapies brèves [TCC] qui sont centrées sur le traumatisme, c’est à dire les thérapies cognitives ou comportementales,
  3. la thérapie EMDR [Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement de l’information]
  4. l’hypnose Ericksonienne [sauf dans le cas d’agression sexuelle]
  5. les groupes de parole

 

2- Mise en garde

 

Le psychiatre émet des réserves quant aux thérapies psychodynamiques qui sont contestées, et ne sont pas évaluées.

Il met formellement en garde contre les thérapies familiales et précise qu’elles sont contre-indiquées.

(Par contre, si elles concernent la famille et les gens qui sont du côté de la victime, elles peuvent aider.)

 

IV. En conclusion

 

Si vous avez des doutes, si vous avez le sentiment de constamment revivre votre passé,
si vous ne parvenez pas à avancer, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à un psychologue.

Puisqu’il existe des techniques dont l’efficacité est prouvée,
vous pourrez, avec l’aide de ces personnes, évaluer celles qui sont susceptibles de vous convenir
et vous faire conseiller des praticiens dans votre région.

Je vous encourage à vous renseigner sur toutes ces thérapies :

il ne s’agit pas d’aller se vautrer pendant des années sur un divan en présence de Dr Freud qui dit hmm hmm et toussote en fin de séance pour faire comprendre que l’heure est finie (…je ne sais pas si c’était le cas, c’est juste mon imagination…).

 

Il s’agit de recevoir le traitement adéquat,
pour vous libérer d’un problème psychique connu.

Le Stress Post Traumatique n’est pas imaginaire, et il est traitable.
Soyez la personne qui prend soin de vous !

 

 

Faites-moi part ci-dessous de vos avis. Avez-vous souffert de Stress Post Traumatique, et comment vous avez trouvé la solution ? Quelle thérapie avez-vous utilisée?

Rejoins-nous vite sur le groupe privé gratuit sur Facebook: “Se reconstruire en toute sérénité”!

Attribution des photos : Darrel Collins

Publié le 9 janvier

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  •  
Virginie Loÿ
Je m'appelle Virginie Loÿ . Dans ce blog, je souhaite partager avec vous des informations et des conseils pour se libérer des liens d'une relation abusive ou violente.

2 thoughts on “5 thérapies pour traiter le Stress Post Traumatique : conseils d’un spécialiste”

  1. Excellent article, et très utile, comme tous les autres que j’ai pu lire jusqu’ici sur ce site!
    Je rajouterai sans doute à cela l’haptonomie, d’un bien fou et il est vrai que la sophrologie et l’hypnose en particulier sont très bénéfiques. Mon conseil personnel est de tenter, d’explorer et de ne pas se braquer à un seul professionnel/ type de thérapie.

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire, B. Harper.

      J’en profite pour préciser que les thérapies citées dans cet article sont celles recommandées par le psychiatre Gérard Lopez, dans le cas de diagnostique de Stress Post Traumatique.
      Pour avancer dans sa reconstruction, on peut effectivement faire appel à ne nombreuses thérapies et techniques différentes, dont la méditation n’est pas des moindres.

      Anne-Clotilde Ziéglier dans son livre fait référence à la somato-psychpédagogie (voir cet article: https://une-chose-par-jour.com/revue-livre-pervers-narcissiques-bas-masques/ ) et de nombreuses personnes ont trouvé, en cherchant et testant, ce qui convenait pour elles: la méthode et aussi la personne, comme vous le dites 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *